Inventaires et archives en ligne

ARCHIVES EN LIGNE

KHIROKITIA : UN VILLAGE D'AGRICULTEURS À CHYPRE AU VIIe MILLÉNAIRE


Inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO depuis 1998, Khirokitia est un site de référence pour l’étude du développement du Néolithique pré-céramique chypriote et plus largement pour la compréhension du phénomène de néolithisation des milieux insulaires, méditerranéens ou autres. Près de 16000 documents sont en ligne (carnets de fouilles, relevés de terrain, dessins de matériel, négatifs, diapositives...). Ils sont issus de 30 années de fouilles (1977-2007) conduites par la Mission archéologique française de Khirokitia sous la direction d’Alain Le Brun et d’Odile Daune-Le Brun. Ces documents font partie du fonds Alain Le Brun. Néolithique de Chypre : Cap Andres Kastros et Khirokitia (1970-2007), conservé au service des archives de la MAE. La numérisation a été réalisée en 2008 dans le cadre d'un projet-pilote de numérisation financé par le TGE Adonis du CNRS.





ISENYA, SITE ACHEULÉEN DU KENYA


Entre 1983 et 1988, la Mission préhistorique au Kenya, sous la direction d'Hélène Roche, a mené la fouille extensive d’un site acheuléen situé sur les Hautes Terres, au sud de Nairobi, en pays masaï. Isenya fut ainsi le premier site acheuléen d’altitude (1650 m) à être fouillé au Kenya et dans les pays avoisinants d’Afrique orientale. Les archives de la Mission font partie du fonds Hélène Roche. Préhistoire et technologie, conservé au service des archives de la MAE.
Les 1493 diapositives produites lors des fouilles sont accessibles en ligne. Les plans de fouilles numérisés seront bientôt diffusés sur ce site.
La numérisation a été financée en 2011 par le Conseil général des Hauts-de-Seine dans le cadre de l'Institut du Numérique (ECRIN) de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense.





SITES ARCHÉOLOGIQUES DE JORDANIE : IRAQ AL-AMIR ET KHIRBAT ADH-DHARIH


Entre 1984 et 2008, François Villeneuve a codirigé les fouilles du site de Khirbat adh-Dharih (mission franco-jordanienne). Quatorze campagnes ont permis l'étude systématique d'un vaste sanctuaire, bâti à partir du Ier siècle ap. J.-C., et de l'agglomération rurale qui l'environne. Auparavant, entre 1980 et 1987, Fr. Villeneuve a dirigé plusieurs chantiers sur le site d'Iraq al-Amir et en particulier, les fouilles du village et du secteur de la grande citerne. Les archives de ces chantiers de fouilles en Jordanie font partie du fonds François Villeneuve. Archéologie du Proche-Orient hellénistique et romain, conservé au service des archives de la MAE.
Plus de 4000 documents sont en ligne : négatifs et dessins d'architecture.
La numérisation a été financée en 2011 par le Conseil général des Hauts-de-Seine dans le cadre de l'Institut du Numérique (ECRIN) de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense.