Affichage de 637 résultats

Inventaires
Albert Grenier. Archéologie gallo-romaine
Aperçu avant impression Affichage :

Correspondance scientifique de Camille Jullian

Les lettres peuvent être accompagnées de photographies, cartes postales, tirés à part, notes, cartes, dessins, publications.
La correspondance est relative à des vestiges découverts en France (Aquitaine, Auvergne, Bourgogne, Bretagne, Centre, France-Comté, Haute-Normandie, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Pays-de-la-Loire, Picardie et Champagne-Ardenne, Poitou-Charentes, Provence-Côte-d'Azur, Rhône-Alpes) et hors de France.
Certaines lettres se rapportent à des vestiges de provenance inconnue.
Présence de lettres illisibles et de lettres personnelles classées en fin de dossier.
Inventaire joint au dossier.

Jullian Camille

Organisation de la recherche archéologique

A la suite de la "loi Carcopino" (1941) relative à la réglementation de l'archéologie en France, le CNRS est chargé de la nouvelle organisation des fouilles et des publications. Pour cela, sont créés le Comité technique de la recherche archéologique en France, la XVe Commission du CNRS et la revue "Gallia". Ces trois organes sont présidés par Albert Grenier. C'est dans le cadre de cette nouvelle organisation de l'archéologie qu'en 1949, le CNRS demande à Albert Grenier de mener une enquête sur l'activité et l'orientation scientifique des sociétés académiques ou savantes intéressées par l'archéologie et la Préhistoire. L'objectif de cette enquête est de fixer à l'échelon national, l'état de l'activité scientifique et d'offrir un soutien aux Sociétés. Les courriers échangés avec les directeurs des circonscriptions ainsi que les questionnaires remplis par les sociétés savantes constituent la plus grande part des documents conservés.

Résultats 581 à 600 sur 637