Affichage de 23283 résultats

Inventaires
Aperçu avant impression Affichage :

2639 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Co-organisation de la table ronde internationale " Les sépultures du Néolithique final et du Bronze ancien (2700-2000 av. J. -C.) ", Sion, Suisse (4-5 octobre 2001)

Table ronde organisée avec l'association "Archéologie et gobelets" sous l'égide de l'association et du Département d'anthropologie de l'Université de Genève. Philippe Chambon y a donné une communication intitulée "Que se passe-t-il dans les sépultures collectives en France à l'époque du Campaniforme ?".

Programme, lettres, formulaires d'inscription et documents afférents, texte de la communication, notes, liste des participants.

Recherches dans le cadre du DEA et de la thèse de Ph. Chambon

DEA de Philippe Chambon : "La sépulture collective de Balloy et la notion d'ossuaire" DEA Anthropologie-Ethnologie-Préhistoire, université Paris 1, 1994.
Thèse de doctorat de Philippe Chambon : "Du cadavre aux ossements : la gestion des sépultures collectives dans la France néolithique" Doctorat Anthropologie-Ethnologie-Préhistoire, Université Paris 1 sous la direction de M. Lichardus, soutenue en 1999.

Fondation Singer-Polignac

En 2000, Philippe Chambon prépare une demande de bourse à la Fondation Singer-Polignac qu'il ne déposera pas. Le projet s'intitule "Gestion des morts et perception de la mort au néolithique moyen 4500-3500 av. J.-C."

Textes de projets, curriculum vitae, bibliographie, lettres, dossier de demande de bourse.

Groupe de recherche "Terrains et théories en archéologie"

Le groupe de recherche "Terrains et théories en archéologie" a été créé en 1984. Il porte d'abord le sigle GS (Groupement scientifique) 72 puis à partir de 1988, il devient le GDR 880. Sous la direction de Jean-Louis Huot, professeur à l'Université de Paris 1, ce groupe de recherche associe de nombreux laboratoires d'archéologie de l'Université de Paris 1 et du CNRS. Leurs travaux portent sur l'archéologie métropolitaine (préhistoire, protohistoire, gallo-romain, médiéval) et l'archéologie à l'étranger (monde balkanique et égéen, Proche- et Moyen-Orient, Amérique précolombienne). L'objectif de cette fédération est de développer des programmes de recherche communs mais également de contribuer à la formation de chercheurs grâce à son lien étroit avec l’École doctorale d'archéologie de l'Université de Paris 1. Les équipes associées ont développé des recherches dans des domaines divers : culture matérielle et société, archéologie et informatique, archéologie agraire, urbanisme, architecture de terre et de bois, habitat, conservation et restauration. Ces recherches ont donné lieu à des publications et à l'organisation de nombreux séminaires et conférences. Entre 1984 et 1995, année de sa dissolution, le GDR 880 a joué un rôle fédérateur et a constitué l'un des pôles principaux de l'archéologie française.

Comptes rendus de réunion, conseils et commissions, rapport scientifique, rapport financier, budget prévisionnel, lettres, notes.

Technology and Material Culture. French and U. S. Perspectives in Anthropology and Archaeology, table-ronde organisée par Chr. Hoffman (Département d'anthropologie de l'Université de Californie à Berkeley, Berkeley (16 avril 1994)

Intitulé de la communication d'A. Coudart : The Logic which sustains Cultural Persistence, Cultural Reproduction and Cultural Transformation.

Programme, lettre, télécopies, texte de communication, notes.

Comité national du CNRS

Entre 1987 et 1991, Anick Coudart est membre élu du Comité national du CNRS, section 33 "Anthropologie, ethnologie, préhistoire". Dans ce cadre, elle participe au comité de rédaction de la revue Gallia Préhistoire. Puis, Anick Coudart est commissaire du Comité national du CNRS, section 31 "Hommes et milieux : évolution, interactions" jusqu'en 1994.

Préparation des volumes de la revue

Textes préliminaires d'articles, notes de travail, documentation, lettres.

On notera la présence de documents sur les sujets suivants :

  • Le projet de redécoupage du secteur des Sciences de l'homme et de la société du CNRS en 1990-1991.
  • La crise du secteur des Sciences de l'homme et de la société du CNRS en 1996 et en 1998.
  • "L"affaire Rodez" en 1997.

AC130. Années 1980-1988.
AC131. Années 1989-1992.
AC132. Années 1993-1996.
AC133. Année 1997.
AC134. Années 1998-2002.

Documentation archéologique

Cette documentation semble avoir été rassemblée par Paul-Marie Duval au cours de 25 années de travail, entre 1954 et 1979. Les documents n'étant que rarement datés, la chronologie globale reste néanmoins très incertaine. Les photographies qui constituent la part la plus importante de la documentation (plus de 4000 clichés) , témoigne de ses multiples thèmes d'étude : l'art celtique, les villes gallo-romaines, la numismatique et l'épigraphie de la Gaule. Les diapositives d'art celtique sont les plus nombreuses. Les objets représentés (armes, bijoux, vases, sculpture...) sont conservés dans de nombreux musées d'Europe que Paul-Marie Duval visitait lors de ses voyages. Ces clichés lui ont probablement servi à préparer son ouvrage de synthèse, "Les Celtes", paru en 1977 dans la collection "L'Univers des Formes". La photothèque consacrée au villes gallo-romaines compte près de 1600 diapositives de sites archéologiques et d'objets conservés dans les musées français. Les recherches menées par Paul-Marie Duval sur Paris antique, tout au long de sa carrière, expliquent sans doute que les photographies de vestiges parisiens soient les plus nombreuses. Par ailleurs, la présence importante de clichés pris aux cours des fouilles menées place de la Bourse à Marseille témoignent du rôle majeur que Paul-Marie Duval a pu jouer dans les affaires des grands chantiers urbains.

Résultats 1 à 20 sur 23283