Inventaires et archives en ligne

Mission archéologique franco-jordanienne de Khirbet adh-Dharih

Zone d'identification

Type d'entité

Collectivité

Forme autorisée du nom

Mission archéologique franco-jordanienne de Khirbet adh-Dharih

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

Depuis 1983

Historique

Lieux

Statut juridique

Fonctions et activités

La mission archéologique franco-jordanienne de Khirbet adh-Dharih a été fondée en 1983 par François Villeneuve, professeur d'archéologie de la Méditerranée et du Proche-Orient hellénistique et romain à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et Z. al-Muheisen, professeur d'archéologie classique à l'Université du Yarmouk (Irbid, Jordanie).
« Ce programme, entamé en 1983, avec 14 campagnes jusqu’à l’été 2008, a eu pour objectif de traiter dans toutes ses composantes un site nabatéen de taille moyenne, 500 m de diamètre (agglomération rurale, mais sanctuaire développé, et halte caravanière importante) :


  • fouilles extensives des différentes composantes (temple et autres éléments du sanctuaire) ;
  • éléments périphériques au sanctuaire : quartier sur la voie d’accès, édifice compact à côté du sanctuaire ;
  • maisons rurales et « maison seigneuriale » ;
  • huileries ;
  • tombes ordinaires et tombeau monumental).

Ce programme a eu aussi pour but d’établir une séquence chronologique complète pour ce site dont la période monumentale unique est nabatéenne et nabatéo-romaine, mais qui a connu plusieurs autres phases importantes. L’approche est notamment celle de l’archéologie architecturale classique (des milliers de blocs, dont des centaines sont sculptés, tous fichés dans un mini-SIG élaboré en 2006 qui associe plans de chute en 3D, fichier des blocs, dessins des blocs) et de l’iconographie (thèse M. Janif, aniconisme arabe versus anthropomorphisme et zoomorphisme), mais doublée d’une étude stratigraphique systématique, d’un gros programme céramologique sur les échanges (thèse C. Durand) et d’une étude environnementale et archéoanthropologique (thèse N. Delhopital), ainsi que d’opérations généralisées de conservation architecturale, d’anastylose partielle et de mise en valeur touristique. » [disponible sur le site de la MAE : http://www.mae.u-paris10.fr/arscan/Khirbet-adh-Dharih-Le-village-et.html, consulté le 02/12/2014]/

La mission constitue actuellement un programme de l’UMR 7041 Archéologies et Sciences de l’Antiquité de la MAE. Ce programme est conduit par l’équipe Archéologie du Proche-Orient hellénistique et romain en collaboration avec les équipes Archéologie du Monde grec » (L. Costa) et Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae (P. Linant de Bellefonds). Il est mené en lien avec des institutions françaises et jordaniennes : DGCID du ministère des Affaires étrangères, IFPO, Faculté d’archéologie et d’anthropologie de l’Université du Yarmouk, Département des Antiquités de Jordanie.
Un important programme de publications définitives est en cours.

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone du contrôle

Identifiant de la description

FRAEPMSHRG-MAFJD

Identifiant du service responsable de la description

Règles et/ou conventions utilisées

Niveau d'élaboration

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes relatives à la mise à jour de la notice