Inventaires et archives en ligne

Fonds AG27/2-112/3 - Albert Grenier. Archéologie gallo-romaine

Zone d'identification

Code de référence

AG27/2-112/3

Intitulé

Albert Grenier. Archéologie gallo-romaine

Date(s)

  • 1904-1961 (Accumulation)
  • 1832-1961 (Production)

Niveau de description

Fonds

Importance matérielle et support

18,80 m.l. (551 articles)
20,4 Go (940 fichiers)

Zone du contexte

Nom du producteur

Grenier Albert (1878-1961)

Notice biographique

Albert Grenier est né le 22 avril 1878 à Paris. Il fait ses études à Nancy et est reçu à l'agrégation de grammaire en 1902. Il obtient alors une bourse pour préparer une thèse intitulée "Habitations gauloises et villas latines de la cité des Médiomatrices" à l’École des hautes études.
En 1904, il est membre de l’École française de Rome et se consacre à l'étude des étrusques. Il fouille à Bologne et prépare sa thèse de doctorat intitulée "Bologne villanovienne et étrusque, VIIIe-IVe siècles avant notre ère" qu'il publiera en 1912.
A son retour de Rome en 1907, il obtient un poste de maître de conférences en Grammaire antique à la Faculté des Lettres de Nancy, qu'il occupe jusqu'à la déclaration de la guerre en 1914. Il est ensuite mobilisé.
En 1919, il est nommé professeur à l'Université de Strasbourg où il occupera pendant seize ans la chaire d'antiquités gallo-romaines et rhénanes créée pour lui. Il participe alors activement à la vie de l'Université et préside la Commission des publications. C'est aussi durant ces années à Strasbourg qu'Albert Grenier publie d'abord en 1931 puis en 1934, les trois premiers volumes de son œuvre majeure, le "Manuel d'archéologie gallo-romaine".
En 1935, il retourne à Paris où il occupe la chaire d'antiquités nationales au Collège de France et la direction de la section Antiquités de la Gaule celtique et romaine à l’École des hautes études. Il y enseignera durant 10 ans, jusqu'en 1945 lorsqu'il est nommé directeur de l’École française de Rome.
Entre-temps, Albert Grenier participe à l'élaboration de la loi du 27 septembre 1941 portant réglementation des fouilles archéologiques en France et dont l'auteur est Jérôme Carcopino. Le Centre national de la recherche scientifique lui confie la charge de publier les résultats des fouilles dans le cadre de la Revue Gallia en 1942. La même année, Albert Grenier entre à l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
En 1952, à son retour de Rome, il prend sa retraite.
Jusqu'à sa mort, le 23 juin 1961, il se consacre à la Revue Gallia, à la poursuite du "Manuel d'archéologie gallo-romaine" et à la direction de la Carte archéologique de la Gaule romaine qui lui est confiée en 1955.
Albert Grenier laisse derrière lui une œuvre considérable qui concerne principalement l'archéologie de la Gaule mais aussi l'histoire et l'archéologie étrusques et romaines. Près de 500 articles et ouvrages ont été recensés durant 60 années de travail, entre 1901 et 1961.

Histoire archivistique

Le fonds a été conservé dans les bureaux de la revue "Gallia", rue Pierre et Marie-Curie puis rue Jean Calvin, 75005. Une note trouvée dans les archives de Paul-Marie Duval, directeur de "Gallia" entre 1961 et 1985, précise qu'Albert Grenier a légué ses archives à la Revue.
Les documents conservés aux cotes AG28, AG36, AG40, AG42, AG52, AG54, AG59, AG60, AG92, AG108 ont été numérisés en 2006 et 2007 par les Publications Gallia (USR 3225).

Modalités d'entrée

Versement effectué en septembre 2000 par Paul Van Ossel, responsable des revues "Gallia".

Zone du contenu et de la structure

Présentation du contenu

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Conservation.

Accroissements

Fonds clos.

Mode de classement

Lors du versement, le fonds était déclassé mis à part les rapports de fouilles (AG41-52) classés durant la période où Christian Goudineau, professeur au Collège de France, était directeur de "Gallia", entre 1985 et 1994. Les différents ensembles de documents sont organisés chronologiquement.

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Selon les règles des archives publiques (code du patrimoine. Livre II : archives) et dans le respect du droit d'auteur (code de la propriété intellectuelle).

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Décompte des fichiers par formats : .tif (512) ; .jpg (425) ; .gif (3).

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions reliés

Note de publication

DUVAL Paul-Marie, Albert GRENIER (1878-1961), Gallia, XIX, 1, 1961, p. 1-3.

DUVAL Paul-Marie, Albert GRENIER, Revue des études anciennes, LXIII, 1961, p. 362-363.

BLOCH Raymond, Bio-bibliographie d'Albert Grenier, dans Hommages à Albert Grenier, Latomus, LVIII, 1, 1962, p. 1-58.

BLOCH Raymond., DUVAL Paul-Marie, Albert Grenier, Annuaire de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, IVe section, Sciences historiques et philologiques, 1962-1963, p. 25-37.

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Points d'accès

Points d'accès sujets

Points d'accès lieux

Points d'accès Noms

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service responsable de la description

Règles et/ou conventions utilisées

Niveau d'élaboration

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Date de première publication de l’instrument de recherche : 2004.

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Note de l'archiviste

Auteur de l'instrument de recherche : Elisabeth Bellon.

Zone des entrées

Sujets en relation

Personnes et organismes en relation

Lieux en relation